IMG_7319

Con Muriel Barbery, Jamey Bradbury, Lola Gruber e Xavier De Bontride. Festival Etonnants Voyageurs, Saint-Malo, 8 giugno 2019.

***

C’est à la fois un humour qui se développe mais aussi un drame social et surréaliste où l’auteur marche toujours sur un fil sans jamais en tomber. (…) C’est assez rare d’avoir un auteur qui prend autant de plaisir et nous donne autant de plaisir à faire vraiment de la littérature.
(Jean-Christophe Brianchon, La Dispute, France Culture, 2/5/2019)

*** 

La montagne est généralement le symbole de la force et de l’immutabilité. Dans Les pierres de Claudio Morandini, c’est l’inverse.
(Sean James Rose, Livres Hebdo)

***

Drôle et terrifiant.
(Arnaud Laporte, Grazia)

IMG_7411

Con Pascale Farges della Librairie Landru al Café Galerie des Aiguilles, a Chamonix, il 20 luglio 2019.

***

Un texte qui est à la fois très drôle et en même temps très profond.
(Nikolas Delescluse, Paludes)

***

Le monde avance en se détrui­sant et se recons­trui­sant par le jeu per­pé­tuel où la nar­ra­tion fait loi comme dans tout conte digne de ce nom.
(Jean-Paul Gavard-Perret, lelitteraire.com)

***

C’est un conte à la lisière du fantastique que Morandini nous invite à lire, une méditation fine sur ce qui se produit dès lors que notre sens du réel se voit perturbé par le surgissement de l’inexplicable – ou de l’inexpliqué.
(Etonnants Voyageurs 2019)

***

Un livre surréaliste décrit avec un réalisme délicieux.
(Zazymut.over-blog.com)

***

L’irruption de l’inexplicable met en branle l’engrenage de réflexes humains et sociaux plus ou moins vils ou admirables.
(Emilie Talon, Le Dauphiné Libéré, 20 juillet 2019)

***

Une superbe fable.
(Librairie Au fil des mots)

IMG_7323

Con Muriel Barbery, Lola Gruber e Xavier De Bontride. Festival Etonnants Voyageurs, Saint-Malo, 8 giugno 2019.

 

  • Share on Tumblr